MARS »Manifestation d’Art Singulier »

MARS « Manifestation d’Art Singulier »

L’art singulier est un mouvement artistique français qui regroupe un certain nombre de créateurs ayant volontairement ou non établi une distance avec l’art  institutionnalisé. Les artistes singuliers revendiquent une certaine spontanéité face à l’intellectualisme des milieux artistiques.

Capture AFFICHE MARS2.JPG

Pour sa deuxième édition, sont présents à nos côtés dans la Manifestation d’Art Singulier (MARS) : Cédric BORRO (de Gironde) Michel BRASSAC (du Rouergue), Pierre CARCAUZON (de Dordogne) MA ! et François WERLEN (tous deux de Montauban). Ce sont des artistes  à temps plein, qui n’ont d’autres quêtes que celles de l’émotion et de sa vérité.

Exposition ’’MARS’’ à la Galerie HAZART, 22 rue de la Comédie, 82000 Montauban ouverte de 14H à 18H du vendredi 31 mars au vendredi 07 avril 2017.

Plus d’infos sur le  Site Web : https://galeriehazart.wordpress.com

Boustrophédon N°1

Le premier numéro de Boustrophédon est disponible dans les kiosques. Cette parution du N°1 de la revue d’Art Singulier est consacrée à l’artiste José FORANO.

COUV Boustro N°1.jpg

En couverture :José Forano tenant sa lyre de bois / P1 : Edito : la nature profonde de l’art / P2 : Le son de la lyre de bois / P3 :L’imaginaire fabuleux / P4 :Un créateur sans prétentions / P5 : Les oeuvres fétiches / P6 :La grange aux miracles / Au dos : Madame, Monsieur Bonjour

ISBN: 979-10-95122-04-3 . Prix  3€ (port compris).

Expo « Prima mémora »

La mémoire d’un monde antérieur

Artiste peintre et auteur montalbanais, Grégory Pamadou expose une série de toiles uniques en grands formats sous le titre révélateur de « Prima mémora », cette exposition présente ses dessins automatiques récents.

EXPO PRIMA MEMORA MONTAUBAN.JPG

« Vous qui passez, accordez-moi de regarder, quelques instants, au travers de ma sensibilité mystique, sans craintes aucunes, ce qui reste essentiel chez l’humain.     Daignez éclairer, du saint flambeau de la lucidité, cette animalité refoulée, cette part naturelle en nous, qui ne cesse de nous interpeller par des cris sourds, provenant du fort intérieur.

Mes images parlent de nous tous, de la ‘‘ Prima mémora ’’ (première mémoire), celle d’un monde antérieur que nous avons quitté. Le souvenir de ce monde exerce toujours sur nous une forte influence. Il est comme un fleuve caché, qui charrie dans son lit souterrain, une parcelle du monde du commencement, envers lequel nous  éprouvons un attachement quasi maternel

Exposition « Prima Mémora », dans la Galerie HAZART, 22 rue de la Comédie, 82000 Montauban, ouverte tous les vendredis après-midi de 14H à 18H et les samedis de 10H à 12H et de 14 H à 18H, du 13 janvier au 17 mars 2017.

.

Revue Boustrophédon

Découvrez Boustrophédon une petite revue que Grégory Pamadou consacre aux Arts Singuliers, aux arts populaires et aux créations marginales des autodidactes ou celles de l’Art Outsider.Capture COUV BOUSTRO N°0.JPG

Exposition et présentation de « Boustrophédon  N° Zéro » du vendredi 2 décembre 2016 au samedi 28 janvier 2017 dans le cabinet du livre d’artiste de la Galerie HAZART, 22 rue de la Comédie, 82000 Montauban, ouvert tous les vendredis après-midis de 14H à 18H et les samedis de 10H à 12H et de 14 H à 18H.

Vous pouvez d’ores et déjà vous abonner à cette revue pour l’année 2017 au prix de 10€ (port compris). Découvrez la revue sur le site Web en cliquant sur le lien  suivant: https://boustrophedonrevue.wordpress.com

.

« Prima mémora » une expo instinctive

A Toulouse(31), « Prima mémora » une expo instinctive.

Dans le cadre de la 4ème édition du festival Cimmaron, Grégory Pamadou présente une exposition intitulée « Prima mémora » dans laquelle il fait une place importante au dessin automatique vecteur d’intensité et de spontanéité.Maourines

 « Mes images parlent de nous tous, de la « prima mémora »  (première mémoire), celle d’un monde antérieur que nous avons quitté. Le souvenir de ce monde exerce toujours sur nous une forte influence. Il est comme un fleuve caché, qui charrie dans son lit souterrain, une parcelle du monde du commencement, envers lequel nous  éprouvons un attachement quasi maternel.Prima Mémora.JPG

Ces dessins automatiques de la « prima mémora », symbolisent des espoirs, des peurs, des  angoisses et des archétypes. Ils parlent également de la sexualité, de la  naissance et de la mort. Je les réalise dans un état de sensibilité augmentée, où les images de créatures  immaturées, de poissons et celles d’oiseaux figurent les deux  territoires dont nous avons été exilés et qui nous séparent des deux mystères où sont enfouies les clés de notre devenir ».

« Prima mémora » à Toulouse(31), Borderouge espace Maourines, du 02 au 30 septembre 2016.

 

 

 

 

.

Exposition d’art singulier

Véritable rétrospective, l’exposition d’art singulier transpose l’atelier montalbanais de Grégory Pamadou en plein cœur de l’Armagnac,  pour une méditation picturale autour de nombreuses créations rassemblées pour l’occasion au Temple des Bastides du 11 août au 11 septembre. Peintures, collages, dessins, installations et sculptures sont pour la première fois exposées ensemble.

expo labastide d'Armagnac web
Affiche de l’exposition

L’exposition d’art singulier se parcourt, dans cet ancien temple réaffecté en centre d’art contemporain, avec une trame cohérente entre les explorations antérieures et les récentes recherches de l’artiste. Très vite, l’œil est attiré au cœur du temple par des éclats de couleurs. Puis l’organisation de l’ensemble fait réagir le visiteur, le conviant à explorer une dimension un peu plus poétique. La progression dans l’ensemble de cet espace, insuffle une forme de mystère, presque imperceptible où s’enlacent les liens de l’âme sensible  de la « première mémoire » et de la création picturale. « Pour cette rétrospective, c’est incroyable comme l’architecture unique de ce lieu m’inspire fortement dans la mise en scène de l’exposition » affirme Grégory Pamadou, l’artiste qui va occuper les lieux jusqu’en septembre.

Exposition d’art singulier au Temple des Bastides, la Bastide d’Armagnac (40240) du 11 août  au 11 septembre 2016.

La déclaration du matrimoine

Très attaché à l‘égalité et à un certain humanisme, constamment en prise avec les contraintes de notre société actuelle, Grégory Pamadou,  l’auteur de « La déclaration du matrimoine » a travaillé depuis 2013 sur des formes d’inégalités qui subsistent toujours.

Ces inégalités, criantes mais imperceptibles voire indolores, parce qu’elles émettent un signal faible,parce qu’elles sont mithridatisées par celles et ceux qui composent notre société, l’auteur s’applique à les dénoncer. Parmi ces inégalités, la question du matrimoine et du droit des femmes à disposer et à transmettre ce matrimoine.

La Capture DDM.JPG
Déclaration du matrimoine

Cliquez ici, Téléchargez « La déclaration du matrimoine »

S’il est injuste de tirer profit d’un bien sans avoir travaillé pour l’obtenir, il est également injuste de le nommer exclusivement, par et pour ceux qui souhaitent en conserver le bénéfice. Il est gravement injuste de spolier, dans leur héritage, dans leur mémoire, le travail et le bénéfice passé, présent et futur de toutes celles qui ont grandement contribué à créer notre héritage en œuvrant pour l’entretenir et le faire vivre de manière pérenne.

Exposition « La lettre d’amour »

« La lettre d’amour », un livre objet unique qui a remporté le prix du jury 2016, lors du 15ème  festival du livre d’artiste (Festival Sous couverture) de St Antonin-Noble-Val.

COUVERTURE DU LIVRE LA LETTRE D'AMOUR par Grégory Pamadou
Couverture du livre La lettre d’amour

« Depuis 2014, j’explore le centenaire de la Grande Guerre, à travers des expositions personnelles d’œuvres et de livres que j’ai écris.
En participant au concours du livre d’artiste de Saint-Antonin, j’ai voulu célébrer le courage des femmes dans cette guerre absurde et évoquer l’importance de l’amour dans le contexte horrible de ces tranchées ».

La couverture du livre est réalisée avec une plaque d’aluminium sur laquelle l’artiste a tiré au fusil, du fil de fer barbelé et de la corde rouge, dans la forme d’un cœur. A l’intérieur une photo de mariage originale datant de 1916 et …..

Exposition de « La lettre d’amour »,  dans le cabinet du livre d’artiste de la Galerie HAZART, 22 rue de la Comédie, 82000 Montauban, ouvert tous les vendredis après-midis de 14H à 18H et les samedis de 10H à 12H et de 14 H à 18H, du 17 juin au 30 juillet 2016.

Picasso au musée Soulages

Le musée Pierre Soulages de Rodez accueille à partir du samedi 11 juin 2016, jusqu’au 25 septembre une exposition temporaire importante Dora Maar: Les œuvres de Picasso. Dans ce cube d’acier rouillé(en acier Corten), quelques unes des toiles du maître espagnol vont intéresser les visiteurs en quête d œuvres  fortes.

« A l’époque, Tous les élèves qui préparaient avec moi le concours des beaux arts détestaient Picasso. Moi c’était le contraire, ce que je trouvais mauvais c’est ce qu’on faisait alors à l’école des beaux-arts de Paris » a affirmé Pierre Soulages.

L’originalité des œuvres choisies par Soulages vient du fait qu’en plus d’être destinées à l’origine à la famille Picasso, elles avaient étés montrées qu’a de rares occasions. Une fois de plus le musée ruthénois, devenu incontournable dans le grand sud et à l’échelle nationale, va à la rencontre d’un public de plus en plus nombreux.

Expo « Complètement d’Ingres »

Grégory Pamadou expose ses créations récentes,  inspirées par l’artiste Jean-Dominique Auguste Ingres,  dans la Galerie Hazart à Montauban. Après avoir fréquenté son musée et s’être imprégné de ses œuvres, il restitue d’une manière audacieuse quelques portraits d’Ingres dans son style unique,  spontané et résolument moderne.

EXPO Complètement d'Ingres par Grégory Pamadou
Portrait d’Ingres par Pamadou

« Dans cette exposition,  j’ai voulu  explorer des oeuvres de Monsieur Ingres et au passage faire un clin d’œil à sa ville natale où je suis installé depuis 1996. A ma manière, dans le style singulier qui imprègne mes créations, je revisite le patrimoine local. J’ai souhaité apporter une modeste contribution à « l’ingrisme » avec le souci de rendre hommage à un des artistes qui représente le plus la ville de Montauban».

A l’intensité des personnages, s’ajoute la force des couleurs et leur vibration. Ces travaux  interpellent et séduisent de nouveau ceux qui croyaient, beaucoup trop vite,  avoir tout vu des nombreux portraits d’Ingres.

Exposition « Complètement d’Ingres » à la Galerie HAZART, 22 rue de la Comédie, 82000 Montauban, ouverte tous les vendredis après-midis de 14H à 18H et les samedis de 10H à 12H et de 14 H à 18H, du 06 mai au 04 juin 2016.