Succès expo « Joconde de Montauban »

150 visiteurs sur deux jours.

A l’occasion des Journée Européennes du Patrimoine, en relation avec le Ministère de la Culture, le Mini Musée de Montauban a présenté une exposition sur le thème de la « Joconde de Montauban ».

TREE

Environ 150 visiteurs(enfants adultes), répartis sur deux jour, se sont rendus à cette exposition pour découvrir ce lieu et l’histoire( avec un grand H) incroyable de la « Joconde » avec la ville de Montauban.

ONE

Nous remercions tous les visiteur venus à notre rencontre, le Ministère de la Culture, les journalistes, les agents du patrimoine, les artistes et les collectionneurs qui ont contribué de près ou de loin au succès de ces journée du Patrimoine avec le Mini Musée de Montauban.

Publicités

Expo « La Joconde de Montauban »

A l’occasion des journées européennes du patrimoine( JEP 2017 ), le samedi 16 septembre et le dimanche 17 septembre, le Mini Musée Pamadou à Montauban en relation avec le Ministère de la Culture, a le plaisir de vous convier à une exposition intitulée « La Joconde de Montauban ».

JEP 2017

 

« La joconde de Montauban » est une exposition, pour les jeunes ( ou ceux qui n’étaient pas au courant ), consacrée à ce fleuron de notre patrimoine artistique qui fut caché à Montauban afin d’échapper au rat des Nazis lors de la seconde guerre mondiale. La Joconde fut cachée à Montauban par le conservateur du Musée du Louvre de l’époque dans sa chambre qui se situe à 100 mètres du lieu où se trouve le Mini Musée de Montauban (22, rue de la Comédie, 82000 Montauban).

Cette exposition consacrée à la Joconde est une formidable occasion de se replonger dans cette époque difficile et de découvrir ce lieu insoupçonné, en plein centre-ville.

Source: Ministère de la Culture

Boustrophédon N°2

Le deuxième numéro de Boustrophédon est disponible dans les kiosques. Cette dernière parution du N°2 de la revue d’Art Singulier éditée par l’Atelier Galerie Hazart à Montauban(82) est consacrée à l’artiste Adeline DUCELIER.

COUV BOUSTRO 2 ETE 2017

Sommaire:

En couverture : Adeline Ducelier: le rêve de l’innocence / P1 : Edito : Signes de richesse / P2 : Privée d’enfance / P3 :Une urgence: exister! / P4 :Marquée au fer rouge/ P5 :Continuer la suite / P6 :Un besoin incontrôlable / Au dos : Une peinture existentielle

ISSN: 2553-4661      ISBN: 979-10-95122-05-0

Abonnez vous ou commandez cette revue à l’unité en cliquant ici

Prix  à l’unité 3€ (port compris).

Naissance d’un Mini Musée

Nous avons le plaisir de vous annoncer la création d’un Mini Musée à Montauban(82).

Cliquez ici découvrez

mini tableau oeuf.JPG

Le Mini Musée PAMADOU est le plus petit musée de France. Initialement conçu, par l’artiste Grégory PAMADOU pour ses élèves,  comme un outil  à la fois pédagogique et ludique, il permet d’explorer en un coup d’œil, la richesse de l’histoire de l’art international, du Moyen-Age à la période contemporaine.

Les plus grands artistes y sont:

1 ITINERANT.JPGAvec la constante curiosité, l’émerveillement qu’il suscite et l’intérêt que les visiteurs lui portent, il est devenu aujourd’hui un véritable musée miniature.

De Giotto en passant par Andy Warhol, plongez-vous dans l’univers passionnant des artistes les plus marquants ou les plus connus. C’est un musée où sont présents les plus grands artistes du monde.  Il ne cesse d’enrichir sa collection de chefs d’œuvres et de proposer des expositions temporaires de créateurs contemporains,  pour le plus grand bonheur des petits et des grands enfants.

Livre  » Prima mémora »

Dernière parution à découvrir:

le livre « Prima mémora » de Grégory Pamadou avec une préface de l’artiste Paul Duchein.

prima mémora couv1.JPG

« Prima mémora » est un ensemble de textes en prose libre de Grégory Pamadou, accompagné d’ illustrations en couleur extraites des « dessins automatiques« de l’auteur. Editions Hazart, 40 pages, Montauban décembre 2016. Livre au format poche. Prix 10€ (+ frais d’envoi 5€),ISBN : 979-10-95122-02-09.

prima mémora couv2.JPG

Commandez ici: Hazart, 22 rue de la Comédie, 82 000 Montauban, chèque 15€ (Prix 10€ + frais d’envoi 5€)à l’ordre de Grégory Pamadou.

MARS »Manifestation d’Art Singulier »

MARS « Manifestation d’Art Singulier »

L’art singulier est un mouvement artistique français qui regroupe un certain nombre de créateurs ayant volontairement ou non établi une distance avec l’art  institutionnalisé. Les artistes singuliers revendiquent une certaine spontanéité face à l’intellectualisme des milieux artistiques.

Capture AFFICHE MARS2.JPG

Pour sa deuxième édition, sont présents à nos côtés dans la Manifestation d’Art Singulier (MARS) : Cédric BORRO (de Gironde) Michel BRASSAC (du Rouergue), Pierre CARCAUZON (de Dordogne) MA ! et François WERLEN (tous deux de Montauban). Ce sont des artistes  à temps plein, qui n’ont d’autres quêtes que celles de l’émotion et de sa vérité.

Exposition ’’MARS’’ à la Galerie HAZART, 22 rue de la Comédie, 82000 Montauban ouverte de 14H à 18H du vendredi 31 mars au vendredi 07 avril 2017.

Plus d’infos sur le  Site Web : https://galeriehazart.wordpress.com

Boustrophédon N°1

Le premier numéro de Boustrophédon est disponible dans les kiosques. Cette parution du N°1 de la revue d’Art Singulier est consacrée à l’artiste José FORANO.

COUV Boustro N°1.jpg

En couverture :José Forano tenant sa lyre de bois / P1 : Edito : la nature profonde de l’art / P2 : Le son de la lyre de bois / P3 :L’imaginaire fabuleux / P4 :Un créateur sans prétentions / P5 : Les oeuvres fétiches / P6 :La grange aux miracles / Au dos : Madame, Monsieur Bonjour

ISBN: 979-10-95122-04-3 . Prix  3€ (port compris).

Expo « Prima mémora »

La mémoire d’un monde antérieur

Artiste peintre et auteur montalbanais, Grégory Pamadou expose une série de toiles uniques en grands formats sous le titre révélateur de « Prima mémora », cette exposition présente ses dessins automatiques récents.

EXPO PRIMA MEMORA MONTAUBAN.JPG

« Vous qui passez, accordez-moi de regarder, quelques instants, au travers de ma sensibilité mystique, sans craintes aucunes, ce qui reste essentiel chez l’humain.     Daignez éclairer, du saint flambeau de la lucidité, cette animalité refoulée, cette part naturelle en nous, qui ne cesse de nous interpeller par des cris sourds, provenant du fort intérieur.

Mes images parlent de nous tous, de la ‘‘ Prima mémora ’’ (première mémoire), celle d’un monde antérieur que nous avons quitté. Le souvenir de ce monde exerce toujours sur nous une forte influence. Il est comme un fleuve caché, qui charrie dans son lit souterrain, une parcelle du monde du commencement, envers lequel nous  éprouvons un attachement quasi maternel

Exposition « Prima Mémora », dans la Galerie HAZART, 22 rue de la Comédie, 82000 Montauban, ouverte tous les vendredis après-midi de 14H à 18H et les samedis de 10H à 12H et de 14 H à 18H, du 13 janvier au 17 mars 2017.

.

Revue Boustrophédon

Découvrez Boustrophédon une petite revue que Grégory Pamadou consacre aux Arts Singuliers, aux arts populaires et aux créations marginales des autodidactes ou celles de l’Art Outsider.Capture COUV BOUSTRO N°0.JPG

Exposition et présentation de « Boustrophédon  N° Zéro » du vendredi 2 décembre 2016 au samedi 28 janvier 2017 dans le cabinet du livre d’artiste de la Galerie HAZART, 22 rue de la Comédie, 82000 Montauban, ouvert tous les vendredis après-midis de 14H à 18H et les samedis de 10H à 12H et de 14 H à 18H.

Vous pouvez d’ores et déjà vous abonner à cette revue pour l’année 2017 au prix de 10€ (port compris). Découvrez la revue sur le site Web en cliquant sur le lien  suivant: https://boustrophedonrevue.wordpress.com

.

« Prima mémora » une expo instinctive

A Toulouse(31), « Prima mémora » une expo instinctive.

Dans le cadre de la 4ème édition du festival Cimmaron, Grégory Pamadou présente une exposition intitulée « Prima mémora » dans laquelle il fait une place importante au dessin automatique vecteur d’intensité et de spontanéité.Maourines

 « Mes images parlent de nous tous, de la « prima mémora »  (première mémoire), celle d’un monde antérieur que nous avons quitté. Le souvenir de ce monde exerce toujours sur nous une forte influence. Il est comme un fleuve caché, qui charrie dans son lit souterrain, une parcelle du monde du commencement, envers lequel nous  éprouvons un attachement quasi maternel.Prima Mémora.JPG

Ces dessins automatiques de la « prima mémora », symbolisent des espoirs, des peurs, des  angoisses et des archétypes. Ils parlent également de la sexualité, de la  naissance et de la mort. Je les réalise dans un état de sensibilité augmentée, où les images de créatures  immaturées, de poissons et celles d’oiseaux figurent les deux  territoires dont nous avons été exilés et qui nous séparent des deux mystères où sont enfouies les clés de notre devenir ».

« Prima mémora » à Toulouse(31), Borderouge espace Maourines, du 02 au 30 septembre 2016.

 

 

 

 

.